Accro au chocolat : mythe ou réalité ?

On dit que le chocolat rend accro. Ce qui est certain, c’est que nous sommes nombreux à apprécier son goût savoureux qui emplit notre bouche lorsque celui-ci titille nos papilles. Mais peut-on vraiment devenir dépendant du chocolat ? Obsession addict vous dit tout.

accro au chocolat - mythe ou réalité - dependance - obsession addict - 1

Prêt à savoir enfin si vous êtes véritablement accro au chocolat ou simplement obsédé-e par cette friandise qui se déguste sous toutes les formes ? Ressentez-vous vraiment le « besoin » d’avoir votre dose de chocolat ou est-ce simplement votre gourmandise qui vous guide ?! Les professionnels vous en disent plus.

Accro au chocolat : l’avis médical du Dr Hervé Robert, nutritionniste 

“La dépendance au chocolat est toute relative. Quand on aime un produit, cela fait sécréter des endorphines, cela favorise la stimulation des circuits de récompense dans le cerveau. On sait donc, par expérience, que quand on consomme du chocolat, on va avoir un plaisir que l’on attend. Quand on découvre un nouveau chocolat, on aura peut-être un plaisir supplémentaire à la découverte. On a donc envie d’y re-goûter. Quand on est du côté de la dégustation, on va avoir le plaisir de la dégustation. Et comme pour le vin, on n’est pas forcément des consommateurs en quantité. Le chocolat, ce n’est pas une toxicomanie, ce n’est pas une drogue.

“Il n’y a pas vraiment de dépendance. Il faut être strict. Selon la définition de l’OMS, une drogue correspond à une dépendance et à une accoutumance. Or avec le chocolat il n’y a pas de dépendance vraie. Quand on part dans un pays tropical, on n’amène pas des tablettes de chocolat. Il n’y a pas de syndrome de manque, il n’y a pas d’accoutumance, il ne faut pas augmenter les doses au fil des semaines et des mois pour avoir le même plaisir.

“Il n’y a pas besoin de produit. Quand quelque chose nous fait plaisir, on y retourne. Si une musique nous plaît, on va la réécouter. Faire l’amour fait aussi déclencher des endorphines, donc on y retourne… Dans ce cas, il n’y a pas de produit. L’addiction vraie n’existe pas avec le chocolat.”*

accro au chocolat - mythe ou réalité - dependance - obsession addict - 3

 

9 français sur 10 reconnaissent être accro au chocolat.

Vitamines B1 et B2, polyphénols, magnésium, phosphore ou encore flavonoïdes… Le cacao possède plus de 800 substances différentes. Les études menées sur le cacao montrent qu’il est composé d’au moins 500 molécules différentes, dont certaines ont des propriétés psychoactives : théobromine, caféine, phényléthylamine, magnésium, sérotonine… Ce qui pourrait expliquer notre pulsion vers le chocolat, notamment lors des moments d’anxiété, de stress ou de fatigue.

En effet, ces composants sont de très bons antioxydants et sont bons pour votre petit corps pour lutter contre la dépression, les coups de mou, le stress… Il serait aussi bon pour le cœur pour la ligne. Attention, on parle bien du cacao et non du chocolat, produit transformé auquel on rajoute généralement du sucre, voire beaucoup de sucre.

accro au chocolat - mythe ou réalité - dependance - obsession addict - 4

Le chocolat noir contient un peu moins de sucre que le chocolat au lait. Il est riche en cuivre puisque 100 g de chocolat permettent de couvrir 22% des apports journaliers recommandés. Il est également riche en magnésium (112 mg par tablette) et en fer. Le chocolat au lait est en revanche beaucoup plus riche en calcium et en phosphore. Le chocolat blanc est aussi riche en calcium, mais nettement plus sucré et relève de la confiserie.

Un vice très bon pour la santé

Le chocolat a également des bénéfices sur la mémoire, la tension artérielle ou encore l’inflammation. Une étude suédoise, publiée en 2011 dans le journal du Collège américain de cardiologie, a montré qu’à raison de 50 grammes par semaine le chocolat diminue – chez les femmes – de 15% le risque d’accident vasculaire cérébral.

Attention néanmoins aux abus. Pour profiter au maximum de ses bénéfices, il est ainsi conseillé de préférer le chocolat noir, avec une concentration de plus de 70 à 80 % de cacao. 

 

 

*Source : allodocteurs.fr ; Topsanté.com

Une réflexion au sujet de « Accro au chocolat : mythe ou réalité ? »

  1. Ping : Accro au Coca-Cola, c’est possible ? - Obsession AddictObsession Addict

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *