L’oniomanie, la maladie de l’acheteur compulsif

Lorsqu’une personne gaspille de l’argent en achetant tout et n’importe quoi sans que cela soit nécessaire, on dit qu’elle est atteinte d’oniomanie. En général, après son achat, elle cache les objets acquis puisqu’elle se sent coupable et honteuse. Ce comportement d’acheteur compulsif peut avoir des conséquences sévères. Focus.

oniomanie - obsession addict

 

Les personnes à risques et les conséquences

L’oniomanie touche surtout les personnes qui ont une faible confiance en soi ou qui sont dépressives. L’achat leur permet en quelque sorte de combler certains manques. Elles en profitent également pour oublier leurs soucis quotidiens. La colère peut également rendre oniomane.

En général, ce trouble provoque des problèmes financiers importants à cause de l’endettement. Ainsi, elle est aussi à l’origine des discordes familiales.

Obsession Addict - oniomanie

Les manifestations de l’oniomanie et le traitement

Une personne qui souffre d’oniomanie est souvent perfectionniste. Elle a alors besoin de tout avoir et connait tous les recoins des bonnes affaires. Une fois l’achat terminé, il se culpabilise et perd contrôle. Il devient alors irritable, anxieux, suspicieux.

La meilleure solution est alors de consulter un psychologue. Différentes thérapies comportementales sont prescrites pour aider le patient à gérer ses pulsions. Le soutien familial est également nécessaire à la réussite du traitement.

 

Obsession Addict - oniomanie

Bonus 

Pour lutter contre les achats compulsifs, il existe plusieurs méthodes. La plus radicale, laisser la carte de crédit à la maison et éventuellement prendre la somme d’argent précise nécessaire à acheter ce dont on a réellement besoin… Faire appel à un ami ou une amie, pour lui demander son avis sur ce que vous pensez acheter, c’est un regard extérieur qui peut aider… Se faire une liste précise de courses et s’y tenir scrupuleusement… Eh oui, pour y parer, on ne procrastine pas !

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *