Le cannabis améliore-t-il l’orgasme féminin ?

cannabis-orgasme-féminin-obsessionaddict

Selon une récente étude, la consommation de marijuana juste avant d’avoir un rapport sexuel participerait à un meilleur orgasme pour les femmes et une meilleure sexualité, en jouant sur différents aspects (libido, confort, plaisir). Ces résultats pourraient être interprétés de façon à jouer en faveur d’un recours au cannabis thérapeutique pour soigner les troubles sexuels féminins.

 

Si le lien entre plaisir sexuel et consommation de cannabis a souvent été évoqué, il restait jusque-là de l’ordre du mythe ou de la croyance populaire. Il était d’ailleurs très étonnant qu’aucune recherche n’ait été lancée pour étudier l’impact des drogues sur la vie sexuelle, se limitant aux conséquences négatives notamment sur le cerveau. Aussi, une équipe de recherche de la faculté de médecine de l’université de Saint-Louis aux Etats-Unis s’est lancée dans la toute première étude du genre, en recueillant le témoignage de près de 400 patientes d’un cabinet de gynécologie et d’obstétrique. Ils affiremnt donc, dans une étude qu’ils publient le 1er mars 2019 dans le Journal of Sexual Medicine, que la prise de cannabis avant un rapport sexuel augmente la libido et améliore la qualité de l’orgasme.

 

Une expérience sexuelle plus agréable dans 68,5% des cas

L’étude se base sur des questionnaires remis à des patientes en bonne santé d’un cabinet de gynécologie entre mars 2016 et février 2017. Les questions portaient à la fois sur leur satisfaction sexuelle (désir, orgasme, lubrification, douleurs pendant les rapport et expérience globale) et sur leur usage du cannabis.

Ainsi l’étude a révélé que 47% des femmes interrogées avaient déjà consommé de la marijuana (176 sur 373 participantes). Un total de 127 femmes a indiqué en avoir consommé avant un rapport sexuel, soit 34% de l’échantillon. Parmi elle, on remarque globalement une amélioration de la qualité de leur vie sexuelle. Dans le détail, parmi les consommatrices qui ont pris du cannabis avant un rapport, 68,5% jugeaient l’expérience plus agréable, 60,6% notaient une augmentation du désir et 52,8% atteignaient un orgasme plus satisfaisant. L’étude révèle également que ces mêmes consommatrices auraient une meilleure lubrification vaginale et moins de douleurs pendant l’acte.
Globalement, les femmes qui fumaient de la marijuana avaient environ deux fois plus de chances d’avoir un orgasme satisfaisant.

cannabis-orgasme-obsessions-addict

Moins de stress, sens en éveil, et inhibitions levées

Pour aller plus loin, les chercheurs ont tenté de comprendre les raisons pour lesquelles la satisfaction sexuelle féminine était plus grande après avoir consommé du cannabis. Les mécanismes sont encore très peu connus, mais les chercheurs ont avancé quelques hypothèses intéressantes. On peut imaginer par exemple que l’effet du cannabis sur la réduction du stress et de l’anxiété va engendrer une meilleure qualité de la fonction sexuelle. On sait également que la perception du temps est altérée (et notamment ralentie) chez les consommateurs de cannabis ce qui pourrait prolonger le ressenti des sensations de plaisir. Ceci pourrait aussi être lié à la levée des inhibitions sexuelles, l’augmentation de confiance en soi et l’enthousiasme qui sont ressentis lors de la prise de cannabis. Les sens étant aussi exacerbés avec la marijuana, on peut également comprendre les effets sur la sexualité. Tous ces aspects peuvent avoir une incidence positive sur les expériences sexuelles et expliqueraient en partie ces résultats.

 

Une ouverture possible vers le cannabis thérapeutique ?

Cette étude apporte une information intéressante sur les effets du cannabis sur la sexualité. Elle nécessitera néanmoins des travaux supplémentaires car l’échantillon est trop léger pour être représentatif. Mais on entrevoit ici un usage thérapeutique du cannabis dans le domaine de la sexualité. Aussi les chercheurs espèrent que leur étude ouvrira la voie à la mise en place de l’usage médical du cannabis dans le traitement des troubles sexuels féminins comme par exemple les douleurs pendant les rapports ou encore l’absence d’orgasme.

À ce jour, l’usage du cannabis thérapeutique est encore à l’état d’expérimentation en France, suite à l’avis favorable donné par l’Agence nationale de sécurité des médicaments (ANSM) en décembre 2018. Ailleurs dans le monde on compte une petite trentaine de pays autorisant cet usage : de nombreux États américains, le Canada, 21 pays de l’Union européenne ainsi que la Suisse, la Norvège, Israël et la Turquie. Il faut rappeler néanmoins que l’usage thérapeutique ne se fait pas avec la forme de cannabis fumée habituellement par les consommateurs mais avec une préparation élaborée à partir de la plante qui peut se présenter sous forme de spray, de gélules, d’huiles, de comprimés ou encore de patchs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *