Fan d’un regard intense, de yeux incendiaires mais avant tout de globes oculaires, vous êtes adepte de l’oculolinctus.

Si vous pensiez que vous aviez des goûts particuliers en matière de sexe, dites vous que vous n’êtes pas seul(e). Fan d’un regard intense, de yeux incendiaires mais avant tout de globes oculaires, vous êtes adepte de l’oculolinctus.

oculolinctus - eyeball licking - obsession addict - lechage de la cornee 1

Vous aimez tellement ça que même un blowjob ne vous donnerait pas autant satisfaction. Ce qui fait gonfler votre membre ou pointer vos tétons, c’est de lécher l’œil de votre partenaire. Mais d’où l’oculolinctus vient-il ? Est-ce sans conséquences pour la santé ? Obsession Addict vous en dit plus…

L’oculolinctus ou « eyeball licking », une tendance venue d’Orient

Venue tout droit du Japon, cette pratique sexuelle est apparue chez les ados, on ne sait pas trop comment, début 2010. Encore une chose étrange, comme le tentacule érotique. Vous ouvrez l’œil de votre partenaire et vous lui caresser de votre langue son globe oculaire. Le maintien des paupières est indispensable pour une bonne pratique. Si jusque là vous pensiez la méthode anodine et sans risque, il n’en n’est rien.

 

Le léchage de cornée, une pratique à risque

Catégorisée parmi les pratiques sexuelles, ce léchage de la cornée est aussi considéré comme dangereuse, à l’instar du jeu du foulard. Alors non, votre partenaire ne risque pas de voir son œil disparaître ou avaler tout cru, mais vous risquez quand même quelques désagréments.

Mettre en contact deux zones humides sensibles où prolifèrent différentes bactéries n’est jamais l’idée du siècle, même si cela vous excite sexuellement.  Irritations, conjonctivites et autres petits bonheurs vous attendent !

oculolinctus - eyeball licking - obsession addict - lechage de la cornee 2 

 

Comment cette pratique sexuelle a-t-elle été découverte ?

Eh bien de manière toute bête. De plus en plus d’adolescents portaient des bandages à l’œil et les adultes ont commencé à se poser des questions. L’oculolinctus ou « eyeball licking » n’est pas nouvelle mais on ne sait pourquoi elle a refait surface. Associée au SM pour son côté passif/actif, on se demande bien quelle sera la prochaine mode !

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *