La méditation pour se libérer de ses addictions

Des chercheurs anglais ont découvert que la méditation de pleine conscience pourrait aider les patients à lutter contre la dépendance à l’alcool, au tabac et à la nourriture.

meditation-addiction-obsession-addict

 

Limiter les pulsions

Certaines pulsions peuvent être parfois difficiles à contrôler comme les envies de sucré, de fumer une cigarette ou de boire un verre d’alcool. A cause d’un désir intense et inconscient, ces petites envies peuvent générer un cercle vicieux et faire entrer la personne dans la dépendance (c’est-à-dire l’état de manque quand la source de l’envie disparaît). Pour réussir à réguler ses envies, et à réduire cet état de manque, la pratique de la méditation de pleine conscience (mindfulness) serait d’une grande aide. Pour la première fois en effet, des chercheurs londoniens ont analysé trente études sur le sujet et en ont ressorti que la méditation de pleine conscience pouvait réduire le “craving” (l’envie compulsive dans une dépendance).

Dans de nombreux cas, la pratique a entraîné une réduction immédiate de l’état de manque. Les travaux, parus dans Clinical Psychology Review, suggèrent l’efficacité de la “mindfulness” sur les envies pour lutter contre le mécanisme de dépendance.

D’où viendrait cette efficacité ?

Plusieurs pistes sont évoquées par les chercheurs. La méditation de pleine conscience, par son effet de charge sur la mémoire de travail (une partie de la mémoire à court terme), pourrait interrompre l’envie. “Certaines stratégies fondées sur la pleine conscience peuvent aider à prévenir ou à interrompre les envies en occupant une partie de notre esprit qui contribue au développement des envies”, résume le Dr Katy Tapper, auteur de l’article et maître de conférences au département de psychologie de City, University of London.

Cette recherche nous enseigne également que la pleine conscience peut réduire le besoin impérieux à moyen terme, via un “processus d’extinction”, c’est-à-dire les stratégies capables d’inhiber les réactions et les comportements liés à l’envie.

méditation-libérer-addictions-obsession-addict

Une pratique régulière pour « oublier » ses envies

La pleine conscience pourrait donc peut-être se poser comme concurrente directe de thérapies comme l’hypnose. Mais cela reste encore à démontrer. En effet les chercheurs reconnaissent dans cette étude qu’il n’a pas encore été démontré que les stratégies de pleine conscience soient plus efficaces que les stratégies alternatives, comme l’imagerie visuelle.

Il apparaît donc, grâce à cette étude, que la méditation pourrait non seulement stopper mais également prévenir les envies irrépressibles liées aux addictions. D’ailleurs, de nombreux spécialistes s’accordent à la considérer comme un outil thérapeutique supplémentaire dans l’aide au sevrage mais à certaines conditions.  Pour que la méditation fonctionne, il faut de la motivation et également être abstinent depuis plusieurs jours. Il va surtout falloir s’engager dans une pratique régulière. C’est alors une des limites de la méthode, qui est liée à la nature humaine. La motivation n’est pas toujours évidente, surtout sur le long terme et l’abandon de la pratique risque fort de se faire à des moments où la personne se sentira moins bien et donc la pousser à rechuter plus rapidement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *