La soceraphilie ou l’amour (un peu trop fort) de ses beaux-parents

La soceraphilie est de circonstance en ces périodes de confinement, puisqu’elle désigne le fait d’être attiré sexuellement par ses beaux-parents. Oui, même les vôtres, potentiellement.  

soceraphilie-obsession-addict-2

L’inceste reste un sujet tabou dans notre société. Pourtant c’est loin d’être le cas dans le monde de la pornographie. On a pu constater ces dernières années une montée en flèche des requêtes sexuelles en ligne avec les mots clés « belle-mère » ou « beau-père ». Une tendance qui se confirme sur la plupart des sites de streaming en ligne (+5%). Ça se trouve, vous faites parti-es de ceux qui ont fait cette recherche… Avouez. 

 

D’où vient la soceraphilie ?

Les chercheurs de sensations, ceux qui ont besoin d’un frisson accru pour être excités ou avoir un orgasme, peuvent être particulièrement attirés par le porno incesteux. De plus, certaines personnes peuvent avoir un fantasme spécifique au sujet d’un parent, qui pourrait être le résultat d’une expérience de la petite enfance.

Il est évident qu’une grande partie de l’attrait de tous ces différents types de fantasmes d’inceste est qu’il s’agit d’un tabou majeur. Condamné pénalement. L’inceste est l’un des tabous ultimes de la sexualité humaine car il est considéré comme un acte interdit à travers les cultures et les périodes historiques. 

La question centrale repose sur l’émergence des pulsions sexuelles, de l’expression de ces désirs et du passage à l’action entre un « monde » fantasmé et une réalité sexuelle. Et ainsi nait la soceraphilie.

« C’est quelque chose que vous n’êtes pas censé faire – et nous savons que lorsque vous dites aux gens qu’ils ne sont pas censés faire quelque chose, cela leur donne souvent encore plus envie de le faire » précise le Dr Justin Lehmiller, chercheur au Kinsey Institute.

 

Le faux inceste est devenu décomplexé 

Sur la page d’accueil de Pornhub on trouve au moins un titre semblable à « mon beau-fils me rend visite ». Ou « Belle demi-soeur aime le porno et veut baiser ». Ce sont tous de vrais titres que l’on peut voir sur la page principale de Pornhub.

Il y a de plus en plus de titres comme celui-ci, même si la vidéo elle-même est un faux inceste.

Le Dr Justin Lehmiller a interrogé 4 175 Américains âgés de 18 à 87 ans sur leurs fantasmes sexuels. 

Une personne sur cinq a déclaré avoir eu au moins un fantasme d’inceste. 3%, ont déclaré avoir des fantasmes d’inceste fréquents. Ces fantasmes prennent une multitude de formes, des parents par le sang aux jumeaux en passant par les belles-familles.

D’ailleurs l’industrie porno gay avait osé transgresser le tabou, il y a une quinzaine d’année, en faisant tourner des jumeaux sur plusieurs productions.

soceraphilie-obsession-addict-2

 

Une tendance inquiétante ? 

L’augmentation récente des fantasmes d’inceste sur Pornhub et d’autres sites ne peut cependant pas s’expliquer par le seul aspect tabou. Donc, étant donné que ce n’est pas exactement un nouveau fantasme, pourquoi le step porn a-t-il une sorte de « moment » maintenant ?

L’air du temps culturel se reflète parfois dans nos fantasmes et par la suite dans la pornographie que nous préférons. Cela dit, les fantasmes restent souvent à l’état de fantasmes. Ce n’est pas parce que vous en rêvez que vous désirez forcément le réaliser. De plus, la réalité pourrait avoir plus tendance à vous dégouter que vous exciter. C’est surtout et avant tout la notion d’interdit qui est excitante. 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.