Smartphone : bon ou mauvais pour notre santé auditive ?

Parler sur téléphone portable et smartphone fait désormais partie de notre quotidien. En France, sur une population d’environ 67 millions de personnes, environ 45 millions possèdent un téléphone portable.

smartphone-sante-auditive-obsession-addict

Ces données confirment la pénétration massive actuelle de nouveaux appareils multifonctionnels, certainement utiles pour nous tenir constamment informés et en contact avec le monde extérieur, pour favoriser la socialisation et la comparaison, pour simplifier les activités de travail, les engagements personnels, la disponibilité et la gestion des situations d’urgence, notamment dans le secteur de la santé.

Cependant, ces nombreux aspects positifs sont contrecarrés par le risque de conséquences néfastes pour la santé, notamment de nos oreilles. Surtout quand on est accro.

 

Les risques que nous prenons

L’université de Vienne a publié dans la revue scientifique « Occupational and Environmental Medicine » les résultats d’une étude réalisée sur un échantillon de 200 personnes, 100 souffrant d’acouphènes et 100 en bonne santé. Les scientifiques ont découvert que plus de 70 % des patients malentendants utilisaient leur smartphone beaucoup plus fréquemment que les patients en bonne santé.

D’après une autre recherche récente, menée par le Dr. Naresh K. Panda, président du département d’oto-rhino-laryngologie du Post Graduate Institute of Medical Education and Research, a découvert que les utilisateurs qui utilisent des téléphones portables depuis plus de 4 ans et plusieurs heures par jour peuvent être plus sujets aux problèmes auditifs, même en raison d’une exposition excessive aux ondes électromagnétiques.

Il a également été constaté que ceux qui n’utilisent pas trop souvent le téléphone mobile sont capables de mieux percevoir les sons à une fréquence plus élevée. La limite de l’étude est qu’il s’agit d’un focus réalisé sur un petit échantillon, donc de nouvelles analyses et recherches similaires sont prévues sur un nombre plus important d’utilisateurs.

 

smartphone-sante-auditive-obsession-addict-2

 

Soyez attentif au volume

Les dommages potentiels sur notre audition résultant de la conversation sur un smartphone avec une utilisation excessive sont également liés à l’écoute de sons à volume élevé. Notamment via des écouteurs ou un casque. Comme on le sait, en général, l’exposition à des bruits forts est l’une des causes de la perte auditive. On tente de s’isoler du chaos métropolitain par l’utilisation d’appareils électroniques et d’écouteurs. Mais cela présente également un risque sérieux pour notre audition à long terme.

Compte tenu de ces risques, certains fabricants de téléphones portables ont créé des dispositifs intégrés. Ces derniers limitent les émissions sonores en gardant l’audio sous contrôle. Et si le seuil maximal recommandé est volontairement dépassé ? Ils informent en même temps que des dommages auditifs peuvent survenir, y compris permanents.

De plus, la plupart des écouteurs pour parler au téléphone portable ne sont pas conçus pour couvrir le bruit de l’environnement urbain. Donc, afin de ne pas percevoir la gêne extérieure, nous avons automatiquement recours à l’augmentation du volume du son dans les écouteurs. On dépasse ainsi souvent les niveaux de sécurité physiologique. Notamment en ce qui concerne les sons à haute fréquence. Et particulièrement nocifs pour les cellules ciliées. Ils ont tous pour tâche de convertir les sons en signaux électriques à envoyer au cerveau. Une fois endommagées, ces cellules sont incapables de se régénérer.

telephone-portable-dangers-audition-obsession-addict

 

Les dommages acoustiques dus au bruit

On parle donc dans ces cas de « dommages acoustiques dus au bruit » … Autrefois traditionnellement liés à l’exposition à l’âge adulte à des coups de feu ou à un traumatisme au travail. Cela reconnaît aujourd’hui plutôt l’exposition comme le principal facteur de risque de développement à la musique forte. Notamment avec les baladeurs numériques ou les téléphones portables (avec double sollicitation voix et musique).

Profitez des avantages des aides auditives numériques. Et, en même temps, évitez les risques d’atteinte à la santé lors de la conversation sur un smartphone. Pour cela, il est recommandé de :

  • toujours contrôler le volume des appareils acoustiques, afin qu’il ne dépasse pas les valeurs physiologiques ;
  • utiliser les téléphones portables et les smartphones lorsque cela est strictement nécessaire et pas trop longtemps ;
  • pour de longues conversations ou pour écouter de la musique ou des fichiers audio, préférez des écouteurs de haute qualité, éventuellement affleurants ;
  • contactez un spécialiste, oto-rhino-laryngologiste, pour obtenir des conseils pratiques et des contrôles appropriés pour prévenir l’audition.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.