Trouble borderline : comment le définir ?

Encore appelé trouble de la personnalité limite (TPL), le trouble de la personnalité borderline (TPB) est l’un des troubles psychologiques les plus répandus. Petit point sur le trouble borderline.

borderline-trouble-personnalite-limite-obsession-addict

En France, les personnes touchées par ce trouble psychologique représenteraient plus de 2% de la population. Ce trouble demeure pourtant mal connu et parfois ignoré dans certains cas par les malades eux-mêmes.

 

Trouble de la personnalité borderline : kezako ?

Le trouble de la personnalité borderline est un trouble psychologique qui se caractérise essentiellement par une instabilité émotionnelle et affective importante. Le trouble se déclenche en général au début de l’âge adulte ou dans des cas plus précoces pendant l’enfance. Dans la plupart des cas, les personnes atteintes de trouble de la personnalité limite présentent une importante hyperémotivité qui se répercute sur leurs relations interpersonnelles, professionnelles et amoureuses. Ces personnes subissent une constante perturbation du rapport à soi et aux autres, et vivent des états émotionnels nettement plus intenses que la normale. Les victimes de trouble borderline oscillent entre bipolarité et hyperactivité et souffrent fréquemment de dysphorie.

Le TPL a des conséquences graves sur tous les pans de la vie de l’individu. En effet, il peut contraindre les personnes atteintes dans certains cas à abandonner leur emploi.

trouble-borderline-obsession-addict

 

Identifier la maladie

Le trouble borderline est une maladie particulièrement complexe et difficile à identifier, tant les symptômes varient d’un individu à l’autre. En général, les personnes atteintes semblent tout à fait normales. Pourtant, celles-ci manifestent au quotidien de nombreux problèmes émotionnels alertant sur leur état psychologique très instable. Notamment :

Le diagnostic médical s’effectue sur la base de neuf critères énoncés dans le Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux (Diagnostic and Statistical Manual of Mental Disorders) de l’association américaine de psychiatrie. Un TPL n’est diagnostiqué qu’en présence d’au moins cinq des critères cités ci-dessous :

  • Efforts acharnés pour échapper à un abandon réel ou imaginaire ;
  • Relations interpersonnelles instables et intenses, oscillant entre idéalisation excessive et dénigrement de l’autre ;
  • Trouble de l’identité : notion de soi et rapport à soi particulièrement instables ;
  • Comportement impulsif dans au moins deux domaines susceptible de nuire à l’intéressé : comportements sexuels à risques, addiction pathologique aux jeux, aux paris, toxicomanie, conduite automobile dangereuse, boulimie, anorexie, etc. ;
  • Comportements suicidaires réguliers, menaces ou tentatives d’automutilation répétées ;
  • Instabilité affective liée à des changements radicaux de l’humeur ;
  • Sentiment d’être vide ;
  • Difficultés à gérer la colère ou épisodes de colère intense, disproportionnée et inappropriée ;
  • Symptômes dissociatifs et idéalisation persécutoire dans les situations de stress intense.

signes-et-symptômes-trouble-du-comportement-limite-obsession-addict

 

Les causes

Les causes du trouble borderline ne sont pas encore toutes complètement établies. On sait cependant qu’il découle en partie de prédispositions génétiques ainsi que de nombreux autres facteurs sociaux, biologiques, chimiques, environnementaux et traumatiques. Des traumatismes vécus dans l’enfance expliquent dans de nombreux cas l’apparition du trouble. Plus de la moitié des personnes atteintes de TPB affirment avoir subi des maltraitances psychologiques, sexuelles ou physiques pendant l’enfance.

signes-et-symptômes-trouble-du-comportement-limite-obsession-addict-2

 

Traitements

Le traitement de la maladie est axé essentiellement autour de la prise d’antidépresseurs et d’antipsychotiques. Sans oublier la psychothérapie (accompagné d’un soutien psychologique familial ou de l’entourage proche). Des séjours hospitaliers séquentiels et réguliers peuvent également se révéler nécessaires dans les cas les plus graves. 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *