La paraphilie, un comportement sexuel hors du commun

Il existe des gens qui font intervenir des animaux, des outils tranchants, des objets dangereux pendant leur rapport sexuel. C’est ce qu’on appelle la paraphilie. Tour d’horizon.

 

Paraphilie : des pratiques diverses

Le terme paraphilie englobe différentes pratiques sexuelles inhabituelles. La dénomination de l’addiction change alors en fonction des accessoires impliqués. On parle de zoophilie, lorsqu’il s’agit des animaux, de nécrophilie pour les corps morts, de coprophilie pour les matières fécales, de formicophilie pour les petits insectes, d’urophilie pour l’urine, de tricophilie pour les poils ou les cheveux.

Elle dépend également de la pratique elle-même. On parle alors de sadisme lorsque le plaisir vient de la souffrance ou de l’humiliation de l’autre, d’exhibitionnisme lorsqu’il s’agit d’exposer les organes génitaux, de travestisme lorsque l’un ou l’autre partenaire porte des sous-vêtements ou des vêtements féminins, et de frotteurisme lorsqu’il faut toucher une autre personne qui ne consent pas à la pratique.

paraphilie - obsession addict

Les symptômes de la paraphilie

En générale, on reconnait une personne atteinte de ce trouble par ses pulsions sexuelles hors du commun. Il résiste mal au désir sexuel et a tendance à chercher du plaisir en dehors de la pénétration vaginale.

Il peut également trouver du plaisir rien qu’en regardant une personne. Cela s’appelle du voyeurisme.

Obsession Addict - paraphilie

La schizophrénie, à l’origine de la paraphilie

Les causes exactes de la paraphilie ne sont pas encore définies par les scientifiques. Toutefois, elle peut être une manifestation de la schizophrénie ou d’un problème mental. Elle peut également être le résultat d’une agression sexuelle durant l’enfance. Ainsi, la frustration se traduit par la paraphilie à l’âge adulte.

Cependant, les causes de ce trouble ne sont pas toutes sexuelles. Il peut également résulter de l’alcoolisme et de la prise d’autres types de stupéfiants. Dans tous les cas, la paraphilie est étroitement liée à la production des hormones masculines.

Comment soigner la paraphilie ?

En général, les spécialistes prescrivent des anti-androgènes à leur patient pour réduire le taux de testostérone. Ils aident également à gérer le déviant sexuel. Les antidépresseurs sont conseillés pour l’anxiété et la dépression.

S’ajoutant à cela, il y a les thérapies comportementales et cognitives ainsi que la sexoanalyse (exploration du comportement inhabituel) qui aident à éliminer définitivement l’addiction.

3 réflexions au sujet de « La paraphilie, un comportement sexuel hors du commun »

  1. Ping : L'appel de la nécrophilie… - Obsession AddictObsession Addict

  2. Ping : L’aulophilie ou l’amour des flûtes - Obsession AddictObsession Addict

  3. Ping : Guide du débutant sur la trichophilie - Pilou Pilou

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *