5 pratiques sexuelles bizarres issues de la paraphilie

Il existe des pratiques sexuelles étranges, bizarres parfois même appelées déviances car elles sortent des normes que nous connaissons. Si nous vous avons déjà présenté le Farting, le Yiff, le Fellaporte, des pratiques issues de la paraphilie, Obsession Addict vous gâte aujourd’hui en vous en présentant 5 autres qui vous laisseront peut-être sans voix…

pratiques sexuelles bizarres - obsession addict

Jean-Paul Sartre disait : “Personne n’est semblable à un autre. Ni pire ni meilleur. Il est autre. Et si deux personnes sont d’accord, c’est à cause d’un malentendu.”Il ne croyait pas si bien dire !

Mais pensait-il que cela pouvait dériver aussi dans nos ébats amoureux ou nos stimulants sexuels ? Si le voyeurisme, le fétichisme, le masochisme, l’exhibitionnisme sont des pratiques sexuelles bizarres mais plus « classique », le domaine de la paraphilie nous réserve bien des surprises.

La spectrophilie ou exobiophilie

Oui, ce sont des noms un peu barbares mais qui ont leur sens propre, voire « spirituel ». C’est le cas ici, dans un certain sens, puisque cette pratique sexuelle bizarre consiste à faire l’amour avec… un fantôme ! Il existe des forums sur lesquels on trouve des témoignages de personnes qui déclarent avoir vécu cette expérience et la partage, où des internautes demandent des conseils pour que cela arrive, etc etc… Que cela soit vrai ou pas, Carla Moran en est convaincue. Reliée à l’affaire Doris, elle raconte qu’elle a été violée par 3 entités. Des célébrités comme Anna Nicole Smith ou Kesha, avouent avoir vécu des expériences semblables.

Conseil : dans tous les cas, si cela vous arrive, allez consulter un professionnel qui saura vous écouter et peut-être vous conseiller.

 

Le feederisme ou l’amour de la bouffe

On ne parle pas ici de boulimie, car bien que cela y ressemble, la mécanique psychologique n’est pas du tout la même. Le Feederisme est l’excitation qui consiste à trouver du plaisir en mangeant ou en grossissant. Le mécanisme ici est pervers car il concerne deux acteurs majeurs : les feeders (ceux qui alimentent) et les feedees (ceux qui mangent donc). Les premiers sont excités à l’idée de nourrir l’autre et le voir grossir. Cela crée un lien de dépendance qui peut s’apparenter à un lien SM (soumission – domination), car l’un contrôle l’autre et le rend dépendant, et l’autre s’ancre davantage dans sa névrose.

feed - feederisme - paraphilie - obsession addict

Si le sujet peut surprendre, elle fait partie des pratiques sexuelles bizarres qui connaît un grand succès auprès de nombreuses personnes. Il y a même eu des émissions de TV Réalité et un film Feed sur le sujet. De nombreux sites porno ont aussi leurs catégories.

feed - feederisme - paraphilie - obsession addict 2

feed - feederisme - paraphilie - obsession addict 3

Le tentacle rape

Mais qu’est-ce donc, nous demanderez-vous ?! Les fans de la Petite Sirène et autres amateurs aquatiques auront peut-être un indice…  Le “tentacle rape”, le “viol par tentacules” ou “shokushu goukan” est un genre qui est très populaire chez un certain type de population. Vous le verrez notamment dans de nombreux mangas (encore un indice !). Proche du Yiff, cette pratique sexuelle bizarre consiste à se déguiser en monstre aquatiques et/ou avec des tentacules (le plus important). Le viol n’est pas un élément indispensable, car l’acte peut aussi être consenti, mais on garde toujours un rapport dominant/dominé, la « proie » étant bien sûr immobilisée par les tentacules.

tentacle-rape-obsession addict

 

Le crush fetish

Alors non, là encore le nom de cette pratique sexuelle bizarre est trompeur.  Il ne s’agit pas d’un accro des coups de cœur (ça serait en fait vachement mieux que la suite), mais c’est plutôt dû au fait… d’écraser des choses, vivantes ou pas. Fruits, légumes, objets, insectes, animaux, … Tout est possible, chacun a son truc. Si cette paraphilie manque d’explications rationnelles et fait partie des pratiques sexuelles bizarres qui manquent d’infos, elle est un feederisme pour certains. Il existe deux degrés de pratique : le soft fetish ou le hard fetish. Dans le soft fetish, on écrase des fruits, des insectes ou de petits mollusques, alors que dans le hard fetish, les victimes de cette cruauté peuvent même être des lapins, des chatons ou des oiseaux (considérée comme de la maltraitance envers animaux et punissable par la loi). Si vous êtes intrigué par ce type de pratique sexuelle, vous trouverez facilement des sites web et forums sur lesquels aller vous renseigner.

crush fetish - obsession addict

 

Le Doorknob Shojo

Nous vous avons parlé précédemment du Fellaporte, une pratique sexuelle bizarre issue elle aussi de la paraphilie, et qui consiste en le léchage de poignée de porte. Surtout présente au Japon, cette drôle de pratique a aussi un lien de dépendance, rappelant les pratiques SM dans les rapports de force. D’ailleurs, le Doorknob Shojo consiste à… photographier des jeunes filles en train de pratiquer le Fellaporte ! Et pour ceux qui aiment un peu varier, cela peut aussi passer par un objet. Pour rappel, tout a démarré sur Twitter, via une conversation à travers ce réseau social. La mode est rapidement devenue virale, plusieurs blogs ont été créés contenant des photographies de filles léchant des poignées de portes, et une émission de télévision relative à ce phénomène a même été diffusée.

photographe - Doorknob Shojo - obsession addicit

 

Et vous, connaissez-vous d’autres pratiques sexuelles bizarres à partager avec nous en commentaire ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *