L’ergophilie ou l’amour des tâches à faire

Vous êtes accro avec votre « to do list », cette liste de travaux ou de tâches interminable à faire ? Oui mais voilà, à chaque fois que vous cochez la case « fait », vous êtes transi-e, limite au bord de l’excitation sexuelle. Cela porte un nom : l’ergophilie.

ergophilie-to-do-list-oa-obsession-addict-2

Vous allez me dire : « Mon dieu mais c’est pas possible, tous nos tocs sont des déviances sexuelles !! ». Oui et non. Tout dépend des limites. Pour certains, c’est un soulagement, pour d’autres, c’est galvanisant et pour une minorité, ça va plus loin… Du coup, dans quelle partie pour situez-vous ?

Ergophilie : définition

L’ergophilie est l’excitation due aux travaux et aux tâches. Aux trucs à faire, en quelque sorte. Etablir une « to do list » acquiert alors un potentiel érotique hors du commun, de même que l’idée d’avoir encore sa déclaration d’impôt à faire. La nécessité d’aller retirer un colis à La Poste est susceptible de déclencher une érection ou un durcissement des tétons d’un niveau léger à intense. Bref, c’est puissant comme sensation. Cela vous parle ?

 

Pas de sources identifiées pour l’ergophlie…

Si le mot « ergo » prend son origine dans la langue latine, signifiant œuvre, et « phile » en psychiatrie, est relatif à une attirance pathologique, à un gout pervers, on obtient le sens du mot « ergophile ». Mais savoir précisément ce qui la déclenche est plus nébuleux. Est-ce une question de caractère lié à une éducation ? Est-ce un penchant pour la soumission, en étant très dérivé du BDSM ? Difficile de le dire.

 

… Mais un rapport au sadisme

La seule chose dont on est sûr, c’est que cela existe vraiment sexuellement certains. Observée pour la première fois par Charles Féré (médecin belge en 1905), l’ergophlie était présente chez une femme de 26 ans, qui dès l’âge de 4 ans, a ressenti sa première émotion sexuelle à la vue d’un petit jongleur du même âge dans une foire. Cette vision resta un stimuli pour elle puisque les années passant, à chaque fois qu’elle repensait à ce souvenir, elle avait un orgasme. Idem lors d’une vision d’un athlète dans un cirque ou une faucheuse en plein travail. Voir les autres travailler l’exciter prodigieusement.  Cela se rapporte au sadisme si on veut faire un lien (quand on vous dit BDSM hein…).

Cependant, Féré distingue ce type d’excitation sexuelle par la vue d’un élégant mouvement physique du sadisme de base. Il affirme que la vue généralement excitante du mouvement ici a eu un effet particulièrement excitant sur les organes génitaux d’une personne hystérique.

 

7 grands bénéfices des listes de tâches

Pour autant, ne vous coupez pas du plaisir de faire une liste de tâche ou de vous atteler à un gros travail car il y a un réel bénéfice psychologique à ce genre de chose.

ergophilie-to-do-list-oa-obsession-addict

  1. Cela libère l’esprit et réduit le stress

Si vous avez l’habitude de tout garder vos choses en mémoire et de ne pas écrire ce que vous avez à faire, vous ne devez pas avoir l’esprit totalement tranquille. Que vous en soyez conscient ou non, vous devez constamment être en train d’essayer de visualiser ce que vous avez à faire mentalement, ce qui encombre votre esprit et contribue à créer du stress en vous. En externalisant vos tâches sur une To do list (papier ou électronique), vous libérerez votre esprit de tout ce qu’il essaie de garder en mémoire et vous ferez de la place pour de nouvelles idées et pensées.

 

 

  1. Cela aide à la mémorisation

En moyenne, la mémoire à court terme des gens ne peut que retenir 7 pièces d’informations à la fois pour environ 30 secondes. Cela veut donc dire que si vous avez plus de 7 tâches que vous essayez de garder en mémoire, vous êtes pratiquement certain d’en oublier une à un moment ou un autre. Si vous écrivez vos obligations sur une liste de tâches et que vous avez le réflexe de vous y référer régulièrement, vous entrainerez votre mémoire.

 

  1. Cela procure un sentiment d’accomplissement et de progrès

Le fait de cocher systématiquement une tâche après l’autre au cours d’une journée donne effectivement un sentiment d’accomplissement. Cela permet de voir de nos yeux la quantité de travail qui a été accompli et de garder la motivation et le focus pour continuer de progresser sur ce qu’il reste à faire.

 

  1. Cela facilite la gestion des priorités

En tenant une liste de tout ce que vous avez à faire, vous aurez beaucoup plus de clarté par rapport à ce que vous devez accomplir et cela vous aidera à identifier vos priorités réelles.

ergophilie-to-do-list-oa-obsession-addict-3

  1. Cela aide à passer à l’action

Pour qu’une chose soit faite vous avez toujours deux choix : (1) le faire immédiatement ou (2) l’écrire sur une liste de tâches pour le faire plus tard. En dehors de cela, nous savons par expérience que vous vous redirez sans cesse « il faudrait que je le fasse » sans ne jamais rien faire.

 

  1. Cela permet de réaliser ses objectifs plus facilement

La clé pour parvenir à réaliser ses objectifs est de décortiquer l’objectif en tâches et de passer à l’action quotidiennement pour réaliser les tâches qui contribuent à la réalisation de l’objectif. Ainsi plutôt que d’avoir un objectif flou, nous avons désormais une liste d’actions à prendre pour parvenir à atteindre l’objectif

 

  1. Cela complémente votre agenda

L’agenda et la liste de tâches se complémentent parfaitement alors que chacun a une fonction bien précise. L’agenda vous dit la quantité de temps que vous avez pour accomplir des tâches, alors que la To do list vous indique concrètement les tâches que vous avez à faire dans le temps disponible.

 

Alors, vous pensez-vous atteint-e d’ergophilie ou est-ce juste le plaisir de bien faire votre travail et de cocher la petite case ?

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *